Que faut-il concrètement savoir sur la mode du piercing daith ?

De plus en plus de personnes s’adonnent au piercing. Il s’agit de la pose de bijou sur certaines parties du corps. Selon la zone où cela est fait, un nom caractéristique est attribué à cette pratique. Le piercing daith est l’une des poses de bijou les plus pratiquées à travers le monde. Que faut-il savoir concrètement par rapport à ce type de piercing ? Découvrez la réponse ici.

Qu’est-ce que le piercing Daith ?

Pour tout savoir sur le piercing daith, il est nécessaire d’appréhender le sens du terme « daith ». Il est employé pour désigner la zone de l’oreille qui reçoit le piercing. C’est en réalité un cartilage minuscule localisé aux bords du conduit auditif. Le daith prend forme dès que le pavillon de l’oreille nait. Le bijou à placer se doit d’avoir une épaisseur comprise entre 1.2 et 1,6 mm.

De nombreux experts recommandent cette pratique puisqu’elle est employée en acupuncture en vue de soulager la migraine. Le piercing daith produit des effets positifs permanents sur ce mal dont souffrent de nombreuses personnes dans le monde. Cependant, il ne doit pas être considéré comme un remède définitif. Il est donc interdit de le substituer aux traitements médicamenteux prescrits. 

Le piercing daith est-il douloureux ?

Le corps de chaque être humain est constitué différemment. Par conséquent, la tolérance à la douleur est une donnée relative. Il n’est donc pas aisé de savoir si un piercing daith est douloureux ou non. Néanmoins, les personnes ayant déjà effectué la pose de bijou sur le cartilage de l’hélix de l’oreille témoignent que la douleur est similaire.

À quel point cela est-il douloureux ?

Pour le savoir, il serait sage de réaliser une comparaison entre les niveaux de douleur du piercing à différente partie de l’oreille. Ainsi, l’échelle de douleur pour :

Un piercing industrial (Barre traversant le pavillon) est de 7/10 ;

Un piercing Daith (Cartilage interne de l’oreille) est de 6/10 ;

Un piercing Tragus (Cartilage central de l’oreille) est de 6/10 ;

Un piercing Hélix (Cartilage supérieur) est de 4/10 ;

Un piercing Lobe (Partie basse de l’oreille) est de 3/10.

Quel est le temps de guérison ?

Après la pose du bijou, tout le cartilage interne de l’oreille est hautement sensible. La douleur que vous pourrez y ressentir s’estompera à petit feu. Cela se fera sur une période comprise entre six et neuf mois. Pour que la guérison se fasse complètement, il est nécessaire de nettoyer le piercing sur toute une année. Cela évite également les infections microbiennes.

De quelle façon faut-il prendre soin du piercing daith ?

Pour y parvenir, vous devriez user de savons à huile essentiellement. Une solution saline peut également servir de liquide nettoyant à appliquer grâce à une gaze. Lorsque cette dernière fait défaut, il est possible de se servir de compresses médicales.

Vous devrez toucher le moins possible le piercing dès qu’il est posé. Lorsqu’il faut le faire, prenez le soin de laver vos mains avant. L’usage de coton et coton-tige est proscrit. En effet, ils risquent alors d’effectuer un dépôt de fibres sur la zone devant guérir.

Par ailleurs, ne cherchez pas à désinfecter le piercing à l’aide d’alcool puisqu’il s’agit d’un liquide médical conçu pour déshydrater et assécher. Il favoriserait grandement la naissance de lésions. Ne dormez pas non plus sur votre piercing. En somme, le piercing daith désigne la pose de bijou au niveau du cartilage interne de l’oreille. Son niveau de douleur est de 7/10. Le temps de cicatrisation d’un tel piercing est relativement long. Par ailleurs, il faut en prendre soin en évitant d’user d’alcool et de coton-tige.

Source image : wikimedia.org